Navigation rapide (Accesskeys)

Menu de navigation des langues

Navigation fil d'Ariane

Accueil ... Nouvelles & Infos
Contenu de la page

Réduction du temps de travail et formation continue

Stories

 

Les années de cotisations, le revenu de l’activité et les bonifications pour tâches éducatives influencent le montant de la rente

Les années de cotisations, le revenu de l’activité et les bonifications pour tâches éducatives influencent le montant de la rente

Après la naissance de son petit Luca, Rebecca a réduit son temps de travail à 60 %. Son ami Mario et père de Luca s’occupe également du petit à raison d’un jour par semaine et travaille maintenant à 80 %.


Les revenus de l’activité sont déterminants pour les montants des rentes

Comme tous les deux ne travaillent plus à 100 %, leur revenu annuel moyen diminue. De ce fait, ils doivent prendre en considération que leurs rentes auront un montant moins élevé.

Les rentes complètes ou partielles dépendent des années de cotisations

Rebecca et Mario ont toujours exercé une activité lucrative en Suisse sans interruption.
De ce fait, elles auront toutes les deux 43 respectivement 44 années de cotisations, ce qui
est indispensable pour obtenir une rente complète. Chaque année de cotisations manquante entraîne une diminution de leurs rentes.

Bonifications pour tâches éducatives

Pour le petit Luca, ils ont droit tous les deux à 16 ans de bonifications pour tâches éducatives. Elles seront prises en compte au moment du calcul de leurs rentes. Lorsque la garde de l’enfant est commune, Rebecca et Mario qui ne sont pas mariés, peuvent signer une convention écrite qui prévoit le partage des bonifications pour tâches éducatives. Cette convention peut prévoir le partage à parts égales ou l’attribution de la totalité des bonifications à l’un d’entre eux.

NOUS AIMERIONS, MON AMI ET MOI, AVOIR ASSEZ DE TEMPS POUR NOTRE FILS.


Rebecca Caruso, 1992, assistante dans un cabinet médical et mère
Content.Title

APRÈS QUELQUES ANNÉES DE VIE PROFESSIONNELLE, JE RETOURNE AUX ÉTUDES.


Véronique Caruso, 1992, étudiante

CHF 2 300.–

de salaire annuel est exonéré de cotisations

Après quelques années d’activité, en tant qu’horticultrice / paysagiste diplômée, Véronique a décidé de continuer sa formation. Maintenant, elle étudie à plein temps dans une
haute école spécialisée.


Pas de cotisations AVS / AI / APG sur des salaires de minime importance

A côté de ses études, Véronique dispense quelques heures d’enseignement. Elle gagne
par année environ 2 000 francs. Ce montant est exonéré de cotisations. Si elle travaillait
dans un ménage privé, les cotisations aux assurances sociales seraient décomptées.

Les cotisations sont calculées selon la fortune

Comme étant âgée de plus de 25 ans, Veronica doit payer des cotisations AVS / AI / APG en tant qu’étudiante sans activité lucrative sur ses revenus acquis sous forme de rente et sa fortune personnelle. Comme elle a moins de 300 000 francs de fortune et aucune rente,
elle va payer la cotisation minimale annuelle de 482 francs plus des frais d’administration.

Elle peut aussi décompter sur les salaires de minimes importances

Véronique a la possibilité de demander à son employeur de décompter les charges sociales sur le salaire annuel de moins de 2 300 francs. Ces cotisations seront naturellement prises en compte dans le versement de la cotisation minimale en tant que personne sans activité lucrative.

 

Cela pourrait vous intéresser aussi